Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint Eloi du Noyonnais
Menu
Edito
Bienvenue

Au nom de la Paroisse Saint Eloi du Noyonnais, je veux vous souhaiter la bienvenue sur notre site internet. Il est réalisé pour vous, pratiquant régulier, occasionnel ou visiteur d’un jour. Il se veut être un des outils de la « Nouvelle Evangélisation » pour aller à la rencontre « des périphéries », selon la formule du Pape François.

Au fil des pages que vous visiterez, vous trouverez, je l’espère, l’information que vous recherchez. Tel est notre objectif.

En demandant au Seigneur de vous bénir, je vous assure de ma prière. Bon surf !

Abbé Philippe MONTIER

Curé-Archiprêtre de Noyon.

Par admin at 28/04/2014 09:30 |
 

Paroisse Saint Eloi du Noyonnais

A la une
  • Historique de la relique de Sainte Anne de Chiry

  • Pèlerinage à Sainte Anne de Chiry

    Chaque année, du 18 au 26 Juillet, en l’église de Chiry-Ourscamp, est célébré un pèlerinage en l’honneur de Sainte Anne, la Mère de la Vierge Marie, et cela, depuis 1926, année où l’évêque de Beauvais d’alors, avait demandé de célébrer le premier grand pardon de Saint Anne. En effet, depuis 1807, l’église de Chiry possède une importante relique de Sainte Anne, provenant de l’abbaye d’Ourscamp qui la détenait depuis le XVème siècle. Ce pèlerinage, remis en valeur en 1985, a repris progressivement une vigueur nouvelle. Alors, au cœur de l’été, venez puiser près de Sainte Anne des grâces nouvelles en participant à cette neuvaine.

  • Sur Radio Notre-Dame ce 11 Juillet dernier

    Le 11 Juillet dernier, l'abbé Philippe MONTIER était invité par Jean-Marie MARCAIS en direct sur Radio Notre-Dame dans l'émission "Ecoute dans la nuit" à l'occasion du prochain pèlerinage en l'honneur de Sainte Anne de Chiry Ourscamp, du 18 au 26 Juillet. Vous pouvez réécouter l'émission en podcast en cliquant sur le lien : https://radionotredame.net/emissions/ecoutedanslanuit/11-07-2018/

  • Départ du Curé

    Au 1er Septembre 2018, l’abbé Philippe MONTIER recevra une nouvelle mission pour le diocèse de Beauvais, Noyon et Senlis, devenant Curé de la Paroisse de la Plaine d’Estrées (Estrées-Saint-Denis/Chevrières) et Administrateur de la Paroisse du Plateau Picard (Tricot/Maignelay-Montigny). C’est l’abbé Benoit LECOINTE, actuel curé de Beauvais qui prendra sa succession. Pour ces années vécues sur notre Paroisse Saint Eloi du Noyonnais, nous voulons tous nous associer à son action de grâce. Nous sommes donc invités à nous retrouver le Dimanche 26 Août 2018 pour ce temps de « MERCIS ». Cette journée débutera par la Messe en la Cathédrale à 10h30 et se poursuivra par un repas au Chevalet (Place Aristide Briand à Noyon) sous la forme d’un buffet (merci de vous inscrire avec le document joint d’ici le 15 Août). Enfin, pour lui témoigner notre amitié, nous organisons une collecte pour lui permettre d’effectuer à nouveau un pèlerinage en Terre Sainte et/ou en Pologne et participer à son installation matérielle en son nouveau Presbytère d’Estrées-Saint-Denis. Vous pouvez déposer votre contribution auprès du secrétariat paroissial (chèque à l’ordre de la « Paroisse de Noyon »).

  • Le Notre Père ...

    Cette prière vient de l’Évangile de Matthieu (Mt 6, 9-13) et il en existe une autre version, plus brève, dans l’Évangile de Luc (11, 2-4). C’est à partir de ces deux textes qu’a été composée la prière du « Notre Père » que nous connaissons aujourd’hui. Deux mille ans plus tard, en français ou en latin, en chinois ou en l’une des innombrables langues humaines, des enfants, des hommes et des femmes, redisent ces mots prononcés par Jésus lui-même, dans sa langue. Après l’adresse à « Notre Père qui es aux Cieux », Jésus met sur nos lèvres sept demandes. Quatre expriment nos besoins fondamentaux : la révélation et la sanctification du nom de Jésus en tous et par tous ; l’accomplissement de son Royaume de paix, de justice et d’amour ; le désir de Dieu qui est le vrai chemin du bonheur ; la nourriture qui nous fera marcher vers son Royaume. Toute notre vie entre dans ces demandes. Trois autres marquent notre combat contre le Mal : le pardon reçu qu’ouvre le pardon donné, l’aide pour refuser la tentation et enfin la délivrance de l’auteur du péché, le Mauvais. Et nous sommes tous confrontés à ce combat. « Ne nous soumets pas à la tentation » devient « ne nous laisse pas entrer en tentation ». Beaucoup comprennent que Dieu pourrait nous soumettre à la tentation, nous éprouver en nous sollicitant au mal. Le sens de la foi leur indique que ce ne peut pas être le sens de cette sixième demande. Ainsi dans la lettre de Saint Jacques, il est dit clairement : « Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : "Ma tentation vient de Dieu", Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui- même ne tente personne » (Jc 1, 13). D’où la demande réitérée d’une traduction qui, tout en respectant le sens du texte original, n’induise pas une fausse compréhension chez les fidèles. À partir du 1er dimanche de l’Avent (3 décembre 2017), en France, la nouvelle traduction du Notre Père remplacera de manière officielle l’ancienne formulation dans toute forme de liturgie publique. La nouvelle traduction de la sixième demande du Notre Père a été confirmée par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements à Rome le 12 juin 2013, avec l’ensemble de la nouvelle traduction liturgique de la Bible, dont elle fait partie. Les évêques de France ont décidé lors de l’assemblée plénière de mars 2017, d'une entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père le 3 décembre 2017. Ce jour qui est le premier dimanche de l’Avent marque en effet le début de la nouvelle année liturgique. Les évêques à Lourdes l’ont présentée comme devenant traduction en usage « dans toute forme de liturgie publique ».