Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint Eloi du Noyonnais
Menu

2ème Dimanche Ordinaire

L'Évangile nous rapporte la vocation des premiers disciples. Ces hommes avaient commencé par suivre Jean Baptiste. Sur la parole de leur maître qui désigne Jésus comme "l'Agneau de Dieu, ils s'empressent de le suivre. Jésus s'en rend compte et il leur pose la question : "Que cherchez-vous ?" C'est une manière de les inviter à creuser leur désir. Cette quête d'absolu qu'ils n'ont pas assouvie chez Jean, ils doivent la comprendre de l'intérieur.
La même question nous est posée à tous aujourd'hui : que cherchons-nous ? C'est vrai que, bien souvent, nous ne cherchons pas du bon côté. Beaucoup s'engagent sur des chemins de perdition. Mais le Seigneur est toujours là pour nous dire : "Venez et vous verrez !" Ce que vous verrez dépasse tout ce que vous pouvez imaginer. Comme les premiers disciples, nous sommes invités à entendre cet appel de Jésus et à demeurer avec lui. En l'écoutant, nous découvrirons que ses paroles sont celles de la Vie éternelle.
L'Évangile insiste donc sur l'importance de la rencontre avec le Christ. Mais pour que cette rencontre soit rendue possible, il a fallu des intermédiaires. C'est d'abord Jean Baptiste qui désigne Jésus. Puis c'est André qui lui amène son frère. Philippe qui a été personnellement appelé par Jésus lui amènera Nathanaël. Les chemins des uns et des autres sont différents, mais tous sont appelés à une même vocation : "disciples-missionnaires" comme dit le pape François.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 1, 35-42)

En ce temps-là,
Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit :
« Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait,
et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient,
et leur dit :
« Que cherchez-vous ? »
Ils lui répondirent :
« Rabbi – ce qui veut dire : Maître –,
où demeures-tu ? »
Il leur dit :
« Venez, et vous verrez. »
Ils allèrent donc,
ils virent où il demeurait,
et ils restèrent auprès de lui ce jour-là.
C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples
qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit :
« Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus.
Jésus posa son regard sur lui et dit :
« Tu es Simon, fils de Jean ;
tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.